Depuis 2010, les neuropsychologues du réseau alSacEP proposent des ateliers de « remédiation cognitive » aux patients atteints de SEP.

Il s’agit de travailler les fonctions cognitives (mémoire, attention, raisonnement…) qui peuvent être fragilisées par la maladie et de tenter ensemble de les améliorer pour réduire les gênes au quotidien.

Cette prise en charge est  financée par le réseau alSacEP.

Elle se déroule en groupe, de 8 à 10 participants, sur 13 séances réparties sur 6 mois.

Elle est proposée sur Haguenau, Strasbourg, Mulhouse et Colmar.

 

moignages de patients ayant participé aux ateliers de remédiation cognitive :

« Je dirais à ceux qui ont encore des hésitations ou des interrogations, que ce n’est pas un engagement sinon pour soi-même et l’envie de faire un pied de nez à cette fichue sep.

Bien sûr ce n’est pas un remède miracle à toutes nos difficultés mais une façon de trouver des chemins de traverses pour les contourner et les aborder différemment. 

De mettre un nom sur celles-ci et le doigt dessus pour avoir envie de les écraser car identifier ce qui pose problème, savoir, c’est avancer et donc évoluer.

Le faire en groupe, c’est une étape de plus dans le cheminement contre cette maladie et voir que même si on le sait déjà, d’autre ont aussi les mêmes soucis, qu’ils peuvent aussi nous apporter les petits “trucs” auxquels on ne pense pas ou ne serait-ce que partager …

Juste s’apercevoir que l’on n’est pas seul à vouloir se battre.

Les équipes de Neuropsychologues qui nous guident sont là pour nous apporter certaines solutions bien pensées et apprendre à les mettre en pratique au sein de petits groupes dans une ambiance studieuse, détendue et stimulante.

Encore des hésitations ? Avançons ! »

Sabine (juin 2017)

 

J’ai suivi une remédiation cognitive pendant 6 mois avec un groupe : On y a travaillé la mémoire, la concentration, le traitement de l’information, et bien d’autres choses encore…

Cela m’a aidé à remédier à des déficiences à l’aide d’outils comme une liste de tâches à faire, des alertes, etc… et surtout à comprendre que je ne suis pas seule dans cette situation!  Que comme moi d’autres personnes ont les mêmes soucis, chacun à sa façon essaie d’avancer avec le savoir qu’il a. Donc cela ne m’a apporté que du positif, j’ai constaté mes lacunes comme mes acquis, et où je dois essayer de remédier ! Cela n’est pas évident, mais je sais que cela m’a ouvert les yeux sur des choses que j’essaye d’ignorer. Pour ma part, suis très satisfaite d’avoir participé à cette remédiation cognitive et ne peut que la conseiller.

Marie-Michèle (mars 2018)