Epidémilogie et étiologie

La Sclérose en Plaques (SEP) a une prévalence (nombre de patients atteints) de 80 à 100 pour 100000 habitants en France. Cette prévalence est double au Royaume–Uni et en Scandinavie mais elle est plus faible en Europe du Sud.

L’existence d’un gradient Nord-Sud est confirmée au niveau mondial.

La race Caucasienne paraît plus exposée à la maladie que les noirs d’origine Africaine ou que les asiatiques.

maladie sclérose en plaque

Les études sur les migrations de population entre des pays de prévalence différente montrent que les adolescents migrant avant l’âge de 15 ans conservent la prévalence du pays d’origine contrairement aux migrants adultes qui acquièrent la prévalence du pays d’accueil.

L’existence de zones de plus grande concentration géographique de cas (Islande ou îles Féroé pendant la deuxième guerre mondiale) ont suggéré l’hypothèse d’épidémies de SEP sans qu’aucun agent infectieux précis n’ait pu être mis en évidence.

Les femmes sont atteintes plus souvent que les hommes (60% versus 40%).

La maladie débute chez l’adulte jeune de 20 à 40 ans dans 70% des cas. Elle commence rarement avant 16 ans (5%) ou après 40 ans (15%).

Les formes familiales représentent 10% des cas. La prévalence de la maladie chez un apparenté d’un patient atteint de SEP est plus élevée entre frères et sœurs (4%), comparée aux parents (2,75%) ou aux autres apparentés (2%). Il existe donc une prédisposition génétique mais pas d’hérédité proprement dite.

Donc, l’étiologie de la SEP implique des facteurs d’environnement et génétiques de façon non exclusive sur un terrain immunitaire prédisposé. Pourtant, aucun élément issu de l’environnement y compris viral n’est aujourd’hui formellement identifié et le criblage du génome (recherche d’anomalies génétiques ou d’une anomalie génétique sur tous les gènes) n’a pas permis de mettre en évidence une région conférant la susceptibilité de la maladie.

Physiopathologie
Clinique
Diagnostic
Evolution - Pronostic
Traitement
Vaccinations
Conclusion
 
Journal 2  La SEP est-elle héréditaire?
journal 3  Sep et vitamine D